Cinéma

Page 3 sur 29 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 16 ... 29  Suivant

Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Jeu 27 Jan - 8:37

Hunky Dory a écrit:Mais non. ^^

Aujourd'hui, j'ai battu mon record de films regardés en une journée. Mais bon, il faut dire que les films des années 1890-1900 ne sont pas très longs.

Mon coup de cœur du jour :


Je savais bien que ça ma rappelait un truc... j'ai retrouvé :


Avec moi, tout revient au rock... green

Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Mar 1 Fév - 1:51

La liste des nominés pour les Gérards du Ciné (ils ont déjà été plus drôles...) :

Gérard du film français sorti avec un titre en anglais parce qu'on sait jamais, sur un malentendu, on peut croire qu'il est américain .

Sweet Valentine avec Vincent Elbaz
Happy Few avec Marina Foïs
Blind Test avec Manuel Blanc
Kill Me Please avec Virginie Efira
Enter the Void avec Paz de la Huerta

Gérard du chanteur qui fait l'acteur, ou le contraire, en tout cas dans un cas comme dans l'autre, il le fait mal .

Patrick Bruel dans Comme les 5 doigts de la main
Benjamin Biolay dans La Meute
Lio dans Un poison violent
Jacques Dutronc dans Joseph et la fille
Philippe Katerine dans Je suis un no man's land
Raphaël dans Ces amours-là

Gérard du film où on t'explique que le racisme, c'est pas bien .

L'Italien avec Kad Merad
La Rafle avec Mélanie Laurent
Hors-la-loi avec Jamel Debbouze
Rien à déclarer avec Dany Boon
Elle s'appelait Sarah avec Kristin Scott Thomas

Gérard du film de partouzeur .

Libre échange avec Carole Bouquet
Les Invités de mon père avec Fabrice Lucchini
La Fête des voisins avec David Haddad
La Horde avec Claude Perron
La Meute avec Yolande Moreau

Gérard de l'acteur qu'on croyait mort depuis 1985, et qui en fait, tourne encore .

Claude Gensac, ex-femme de Louis de Funès, dans L'Immortel
Venantino Venantini, ex-Tonton Flingueur, dans L'Immortel
Henri Guybet, ex-Salomon est juif !, dans Protéger et Servir
Mylène Demongeot, ex-Fantomas, dans Camping 2
Bernard Ménez, ex-jolie poupée, dans Ensemble nous allons vivre une très très grande histoire d'amour

Gérard du film qui ose enfin dire la vérité sur les femmes .

Toutes les filles pleurent avec Judith Godrèche
La Tête en friche avec Gérard Depardieu
L'Absence avec Liliane Rovère
Potiche avec Catherine Deneuve

Gérard du réalisateur, quand tu vois ses films, ben t'as du mal à réaliser. Parce qu'en fait, lui aussi.

Alexandre Arcady pour Comme les 5 doigts de la main
Isabelle Mergault pour Donnant, donnant
Gaspard Noé pour Enter the Void
Jean-Luc Godard pour Film Socialisme
Christophe Honoré pour Homme au bain

Gérard du film guimauve que tu te forces à aller voir uniquement pour emballer une meuf .

L'Arnacoeur avec Romain Duris
L'amour, c'est mieux à deux avec Clovis Cornillac
Ensemble, nous allons vivre une très très grande histoire d'amour avec Julien Doré
Les Petits Mouchoirs avec Marion Cotillard
La Chance de ma vie avec François-Xavier Demaison

Gérard de l'acteur qui avant nous faisait bien rire et qui maintenant nous fait bien chier.

Gad Elmaleh dans La Rafle
Benoit Poelvoorde dans Les Emotifs anonymes
Bernard Campan dans No et moi
Albert Dupontel dans Le Bruit des glaçons
Edouard Baer dans Mon pote

Gérard du petit cul.

Clémence Poésy dans Lullaby
Léa Seydoux dans Petit tailleur
Mélanie Thierry dans La Princesse de Montpensier
Audrey Tautou dans De vrais mensonges
Mélanie Laurent dans Thelma, Louise et Chantal

Gérard du gros cul.

Catherine Deneuve dans Potiche
Mylène Demongeot dans Camping 2
Claudia Cardinale dans Un Balcon sur la mer
Isabelle Adjani dans Mammuth
Judith Gros derche (sic) dans Toutes les filles pleurent

Gérard du "on n'est jamais mieux servi que par soi-même".

La Fête des voisins de David Haddad avec David Haddad
Tournée de Mathieu Amalric avec Mathieu Amalric
La Comtesse de Julie Delpy avec July Delpy
Tout ce qui brille de Géraldine Nakache avec Géraldine Nakache
Toutes les filles pleurent de Judith Godrèche avec Judith Godrèche
No et moi de Zabou Breitman avec Zabou Breitman

Gérard du petit couple qui se la joue Alain Delon et Romy Schneider dans Paris Match, mais qui fait plutôt penser à une pub de la Saint-Valentin pour des Mon Chéri .

Vincent Cassel et Monica Bellucci
Gilles Lellouche et Mélanie Doutey
Marion Cotillard et Guillaume Canet
Jean Dujardin et Alexandra Lamy
Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal

Gérard du film que tu vas voir alors que ta meuf t'a largué... t'as perdu ton boulot... t'as appris que t'avais le cancer... mais bon, tu t'es dit : "la vie continue, je vais aller au ciné pour retrouver un peu de joie de vivre", et puis, t'arrive devant ton UGC, et là, au menu :

Pieds nus sur les limaces avec Ludivine Sagnier
Je voudrais aimer personne avec Sabrina Muller
Une nouvelle ère glaciaire avec Mélaine Lebreton
L'Absence avec Liliane Rovère
Kill Me Please avec Virginie Efira

Gérard de l'actrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari, ou plutôt de son futur ex-mari, enfin bon on sait plus trop où ils en sont, toujours est-il qu'elle continue à tourner.

Arielle Dombasle dans Roses à crédit

Gérard du désespoir féminin

Jane Birkin, dans Thelma, Louise et Chantal
Marion Cotillard dans Inception
Isabelle Adjani dans Mammuth
Carole Bouquet dans Libre Echange
Mathilde Seigner dans Camping 2
Audrey Tautou dans De vrais mensonges

Gérard du désespoir masculin.

Jean Reno dans L'Immortel
Daniel Auteuil dans Donnant, donnant
Fabrice Eboué dans Fatal
Franck Dubosc dans Camping 2
Benoit Magimel dans L'Avocat
Richard Berry dans L'Immortel

Gérard du plus mauvais film de l'année (et probablement de la décennie)

Camping 2 de Fabien Onteniente, avec Frank Dubosc
La Rafle de Rose Bosch, avec Jean Reno
Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec de Luc Besson, avec Louise Bourgoin
L'Immortel de Richard Berry, avec Jean Reno
Imogène McCarthery de Alexandre Charlot et Franck Magnier, avec Catherine Frot
Enter the Void de Gaspard Noé, avec Paz de la Huerta
Krach de Fabrice Genestal, avec Gilles Lelouch


Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Ven 4 Fév - 14:11

J'ai eu de bons échos d'Enter the void, mais bon, Gaspard Noé, c'est toujours particulier. Quelqu'un l'a vu ici ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Dim 13 Fév - 4:29

Black Swan.
Sans rien inventer ce film est quand même mené de main de maitre. Très immersif, de la musique aux lumières, le moindre détail construit une œuvre vraiment homogène, tendue. Un bon film de genre très typé comme on en manque. Même si on voit bien où on nous emmène, on se laisse inévitablement transporter.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 13 Fév - 4:48

très beau film
véritable allégorie de la carrière de natalie portman qui va la faire passer des rôles de petite fille à ceux de vraie femme

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par -Thib- le Dim 13 Fév - 14:46

Black Swan est superbe.
J'adore tous les films d'Aronofsky et je suis loin d'être déçu !
C'est très psychologique (ne surtout pas croire que c'est un film sur la danse, c'est bien plus profond que cela).
Natalie Portman est extraordinaire.
avatar
-Thib-

Messages : 63
Date d'inscription : 29/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 13 Fév - 15:21

c'est tout sauf un film sur le ballet en effet

j'ai même entendu que c'était un plaidoyer pour la masturbation et contre la pénétration c'est dire si les interprétations vont loin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Lun 14 Fév - 1:45

Aranofsky mine de rien invente un peu le conte noir.
Une critique des inrocks l'évoquait assez bien. C'est un film sur les rites de passage, comme tous les contes. Vers l'âge adulte, vers la vie sexuée, vers la perfection, mais aussi, et ça va de paire, vers la déchéance (l'ex-étoile qu'elle remplace ou sa mère), et vers la mort.
A la différence des contes classiques, l'accomplissement de soi ne vient pas de la lutte contre le mal, mais de l'acceptation et l'intégration de cette part sombre. Ce qui finalement peut aussi détruire.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Sam 7 Mai - 16:24

La Proie, avec Dupontel. Bon film de genre. Et Dupontel est de toute façon pour moi le meilleur acteur français. C'est un peu notre De Niro à nous...
Par contre Hazanavicius est probablement le pire acteur français...et là y a pas d'équivalent.

Le nouveau Terence Malick va sortir, ça devrait encore être envoutant.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Mar 24 Mai - 11:35

C’est à la fois une surprise et une évidence: le dernier film de Terrence Malick, The Tree of Life, a remporté dimanche la Palme d’or lors de la 64e édition du festival de Cannes. Une évidence, parce que l’œuvre était attendue, désirée, et que la filmographie du cinéaste tenait jusqu’alors du parcours sans faute. Une surprise parce que - que ce soit à la fin de la projection cannoise ou dans les critiques - le film de Terrence Malick avait reçu un accueil mitigé, équivoque, voire franchement hostile.

Pourquoi un tel déchirement? C’est sans doute parce que The Tree of Life est bouleversant. Le film s’articule sur plusieurs plans, celui, particulier, d’une famille de la classe moyenne aux Etats-Unis dans les années 1950, et en même temps au niveau cosmogonique, métaphysique, mystique, dans toute la complexité générale de l’univers, et passe de l’un à l’autre sans respecter d’ordre ou de temporalité précise.

Bouleversant toujours, parce que des images se suivent, s’enchaînent, accompagnées de musiques glorieuses, de sons merveilleux, et d’une suite de questions chuchotées sur le sens du monde, de la vie, et de la mort bien sûr. Tout cela forme une œuvre qui ne ressemble à rien de connu, et qui s’acharne à ne pas respecter les codes formels et les conventions du genre. Bouleversant au sens propre donc, parce qu’inhabituel, hors du commun, inclassable.

http://www.lemondedesreligions.fr/culture/the-tree-of-life-ou-la-quete-de-dieu-sur-grand-ecran-24-05-2011-1522_112.php

Voilà, je l'ai vu hier soir. Je disais quelques messages plus haut que Barry Lyndon était la claque cinématographique de ma vie. Il vient d'être surpassé. Je pense aller le revoir encore une ou deux fois cette semaine, et me faire chaque séance quand il passera dans la petite ville où j'habite, le moins prochain. C'est sublime.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Mar 24 Mai - 11:42

j'ai un souci avec les films de malick, je les trouve magnifiques, ils donnent l'impression de planer très haut, mais ils sont chiants à mourir (dans des conditions normales de fatigue, je me suis toujours endormi lors du premier visionnage d'un de ses films, mais d'un sommeil paisible)

j'ai bon espoir que celui-ci échappe à la règle sinon je vais encore devoir me bourrer d'excitants avant d'aller le voir.

je croise les doigts pour que la palme d'or le propulse demain sur le grand écran du rex en lieu et places des pirates.
ce serait dommage de voir de telles images sur un écran modeste

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Lun 30 Mai - 12:21

J'hésite entre le Woody Allen et Tree of life... hmm

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Lun 30 Mai - 15:21

Tu kiffes Paris, va voir le Woody Allen.
Sinon pas dhesitatiion à avoir : le malick !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Mer 1 Juin - 6:51

J'ai vu Tree of Life.

Déjà je me dois de mentionner que 3 personnes sont parties au bout de 20 minutes et 6 ou 7 disaient clairement qu'elles s'étaient "vachement fait chier" en perdant 2 heures de leurs vies.

Je ne serai surtout pas aussi sevère, mais à l'évidence je n'encouragerais pas tout le monde à aller le voir, et pas n'importe quand. Faut vraiment être disposé à être attentif, curieux, et ouvert à la reflexion. J'avoue moi même avoir eu un coup de pompe sur la première partie.

En une phrase on peut dire que c'est une allégorie sur l'évolution.
Mallick met en parrallèle Darwin et l'enfance dans la classe moyenne américaine des années 50 entourée et engendrée de la Mer(e) nourricière et du Volcanique Brad Pitt et sa violence contenue. L'être humain y est présenté comme un condensé de nature. Nature elle même capable à la fois des plus belles créations, d'humanité (au sens de la pitié, la bonté, la compassion), ou de cruauté. Au départ j'y voyais surtout un symbole anti religieux, mais il n'y a qu'un pas pour penser à l'homme à l'image de la nature et donc de dieu, chacun est donc libre de l'interpreter comme il l'entend.

Beaucoup de portes, beaucoup de clés, et chacun peut à loisir faire ces multiples ponts entre les 2 mondes (comme l'une des dernières images du film si ce n'est la dernière d'ailleurs, j'ai un doute...). Il y a de nombreuses choses qu'on ne perçoit qu'à postériori donc il faut se garder d'un jugement trop attif, mais Mallick invente surtout un genre particulièrement moderne à mi chemin entre le documentaire et le film. Au final belle expérience donc, à la fois humble parce que le message est simple et déconcertant par la forme. Il faut y voir un film intellectuellement ludique, encore faut il avoir envie de jouer à cette reflexion...

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par fourmi le Mer 1 Juin - 10:10

Il invente ce qui n'avait jamais était fait dans la mise en scène, c'est pas pour rien qu'on le compare à kubrick, c'est pour moi un film à voir.
avatar
fourmi

Messages : 2846
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Mer 1 Juin - 11:34

En tout cas si on se prend au jeu c'est un bon révélateur de culture et de personnalité. J'ai un copain littéraire qui est parti dans un avis purement philosophique sur la quête humaine de sens, et moi en bon scientifique je n'y ai vu que Darwin.

En fait en terme de positionnement artistique on est justement à la frontière entre les deux et Malick applique le naturalisme au cinéma.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Mer 1 Juin - 18:29

C'est intéressant ça. J'y ai vu un film sur l'essence de l'homme, ce qu'il est, ce qui le fait évoluer, ce qu'il cherche, ... Comment tu relies ça à Darwin ? Dans le sens où le père est le fort et que c'est son comportement qui s'imprime le plus sur son fils ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Jeu 2 Juin - 2:08

Au final l'évolution de l'enfant est assez naturelle et inéluctable, et effectivement tout de même fruit des éléments qui l'entourent. Tout ça mis en parallèle avec l'apparition de la vie sur terre : le volcan c'est Brad Pitt, la mer c'est la mère, les méduses c'est le foetus, le poisson c'est le bébé,...

Et toujours dans les 2 mondes une trace de la cruauté de ces parcours dans la nature : le dinosaure blessé sur une plage (par les requins) comme son copain brûlé au crâne.

Un truc que j'arrive pas à cerner c'est la signification des chiens qui trainent régulièrement autour d'eux dans la rue. hmm

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 10 Juil - 13:41

Aujourd'hui j'ai été voir Il était une fois en Amérique au cinéma, 3h49 de film ! Yeah !

Mais j'ai trouvé mieux, mon nouvel objectif : 1900. 5h20 de film, ça c'est du gros steak !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 10 Juil - 13:47

un des plus grands films de l'histoire
mais j'ai renoncé à aller le voir au cinéma déçu de constater qu'il étai diffusé uniquement dans des salles plutôt "confidentielles"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 10 Juil - 14:35

Les salles "confidentielles" sont toujours les meilleures. Et franchement, au cinéma, ça vaut le coup. Les plans urbains sont incroyables.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 10 Juil - 15:23

mouais

la grande salle du grand action est une exception parmi les cinémas arts et essais et même malgré sa capacité et son niveau technique appréciable, ça n'a rien à voir avec le bretagne, le max linder ou le grand rex, salles où ce film aurait mérité d'être diffusé au moins pour quelques séances ponctuelles

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Sam 6 Aoû - 4:39

Je suis allé voir J'ai rencontré le diable hier, c'est assez sympa. Et on peut dire que les coréens n'ont pas peur d'aller dans le trash, la violence physique est massive. C'est l'histoire d'un flic mis en congé qui traque le sérial killer qui a tué et débité sa compagne dans le but de lui faire payer. Cher. Très cher.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Jeu 18 Aoû - 6:32

Mes meilleurs amies.

Le titre est pourri mais le film est bien. Si vous avez aimez Very Bad Trip c'est une sorte de version féminine. Réussi, même si au début j'ai un peu eu peur... Quelques fou rires, c'est plutot rare au ciné finalement.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Ven 26 Aoû - 17:03

Cowboys et envahisseurs. Exactement ce qu'on s'attend à voir. Ni plus ni moins. Daniel Craig est toujours très charismatique, heureusement.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Ven 26 Aoû - 17:20

j'ai fait une cure ciné cet été

au rayon superhéros mieux vaut aller voir captain america que green lantern

le almodovar prend au trip et m'a bien mis mal à l'aise ne connaissant pas du tout l'histoire avant d'y aller

je pense aller me voir en début de semaine le film avec sean penn
le mix entre vie d'une ex star de la musique complètement largué et poursuite de criminel nazi attire ma curiosité

super 8 est un bel hommage aux films de spielberg avec des gamins pour héros
une sorte de ET survitaminé très bon jusqu'à la fin qui aurait mérité un développement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Aymeric22 le Dim 4 Sep - 9:47

mco a écrit:
super 8 est un bel hommage aux films de spielberg avec des gamins pour héros
une sorte de ET survitaminé très bon jusqu'à la fin qui aurait mérité un développement

J'ai vu Super 8 hier. Je regrette un peu que ça soit si conçu "pour enfants" avec quelques gros raccourcis scénaristiques. Ceci dit les personnages sont bien conçus et les acteurs bluffants.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12874
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Tahiti

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Invité le Dim 4 Sep - 9:51

attention, c'est un film dont les héros sont des enfants mais le film n'est pas pour autant conçu pour eux
d'ailleurs je ne serais pas étonné qu'il soit interdit aux moins de 10 ou 12 ans

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinéma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 29 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 16 ... 29  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum