Echos de la commanderie

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Lun 10 Déc - 13:12

A priori, les joueurs se sont parlés aujourd'hui pour une mise au point.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Lun 10 Déc - 13:18

Ils ont dit à Kaboré qu'il était nul ?

Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Lun 10 Déc - 14:57

faut espérer qu'ils aient eu un peu plus de discernement que ça

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par fou_du_roi le Sam 12 Jan - 11:18

Un compte twitter incontournable, c'est celui-là
avatar
fou_du_roi

Messages : 2050
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Sam 12 Jan - 12:16

Merci !
(Je préfère celui de Barton... caché )

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Jeu 17 Jan - 1:27

Anigo était sur écoute

Suite à la perquisition, mercredi, du siège du centre d'entraînement de l'OM dans le cadre d'une enquête sur les liens supposés entre le club phocéen et le grand banditisme corse, le Parisien révèle ce jeudi que le parquet avait mis sur écoute le directeur sportif olympien José Anigo durant une partie de l'été 2011.

Dans leur rapport de fin de surveillance du 22 juillet 2011, les policiers avaient indiqué qu'Anigo entretenait «des relations professionnelles semblant correspondre aux responsabilités qu'il assume au sein du club». L'ancien Minot n'avait donc a priori rien à se reprocher. Cependant, plusieurs conversations privées du directeur sportif ont mis la puce à l'oreille des enquêteurs, comme par exemple celle du 17 juin 2011 avec Maxime Nana, l'agent de Nicolas Nkoulou.

«Anigo lui indique qu'il a surévalué le prix du joueur auprès de ses dirigeants, rapportent les enquêteurs. L'agent s'emporte et rétorque qu'il y a des choses qu'il ne faut pas dire au téléphone. On comprend lors de la conversation suivante entre les deux hommes, que le sujet était celui des rétrocommissions».
francefoot

C'est donc plutôt une enquête sur des agents qui nous ont entubés.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Jeu 17 Jan - 5:40

Je suis pas sur de comprendre.
En lisant ça je comprends qu'anigo a trompé ses dirigeants pour que l'agent puisse toucher des rétro commissions.
Si c'est le cas c'est grave et ça pue parce que maintenant qu'il a repris du poids et que le club semble bien géré ce serait con qu'il soit mis en difficulté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Jeu 17 Jan - 15:01

Je confirme que ça sent pas bon du tout cette affaire.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Jeu 17 Jan - 15:07

Au lendemain d'une perquisition au siège administratif du club dans le cadre d'un ancien dossier d'extorsion de fonds, la direction de l'Olympique de Marseille a annoncé jeudi que le club entendait se constituer partie civile. Dans un communiqué transmis à l’AFP, le club phocéen explique avoir appris récemment «l'existence d'une instruction judiciaire portant notamment sur de possibles rétro-commissions versées à l'occasion de transferts de joueurs». «Si de tels agissements ont été commis, ils l'ont été à l'insu et au préjudice du club».

Anigo doit commencer à faire dans son pantalon.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Jeu 17 Jan - 15:39

Détendez vous. Je pense pas qu'on ait été complice de tout ça. Depuis Diouf la rigueur dans les transferts me semble sérieuse.

Foot - Justice : L'OM va se constituer partie civile

Au lendemain d'une perquisition au siège administratif du club dans le cadre d'un ancien dossier d'extorsion de fonds, la direction de l'Olympique de Marseille a annoncé jeudi que le club entendait se constituer partie civile. Dans un communiqué transmis à l’AFP, le club phocéen explique avoir appris récemment «l'existence d'une instruction judiciaire portant notamment sur de possibles rétro-commissions versées à l'occasion de transferts de joueurs». «Si de tels agissements ont été commis, ils l'ont été à l'insu et au préjudice du club».

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Ven 18 Jan - 1:37

D'après les enregistrements retranscrits dans le parisien, anigo apparaît au pire comme une victime de harcèlement de la part du père déruda.
Et il est sacrément courageux d'avoir tenu à l'om dans ces conditions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Sam 9 Mar - 10:47

Le financement participatif est à la mode. Marseille s'y est mis: http://sport.sponsorise.me/om/
C'est un peu risqué. Si les supporters sponsorisent le club, ils auront encore plus leur mot à dire dans sa gestion.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Dim 24 Mar - 5:25

Si on part du principe que 16 points suffiraient pour rester sur le podium (bilan fait sur la base du total moyen de points du 3ème ces 10 dernières années), il est à noter que ces 7 dernières années on a au moins atteint ce total 5 fois.
Statistiquement on est pas mal. smile

Mais je crains Saint-Étienne comme la peste. C'est possible que ça se joue surtout chez eux à l'avant dernière journée...

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Dim 24 Mar - 5:34

Saint Étienne finira au mieux 5eme.
Ils ont perdu clément et vont sûrement perdre brandao.
Et plus on va approcher de la fin de saison plus aubameyang aura la tête ailleurs.

Tout comme Nice qui a perdu eysseric et qui a une équipe jeune, sainté ne m'inquiète pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Dim 24 Mar - 20:34

Que Dieu t'entende.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Lun 25 Mar - 5:15

Fresque : Niang le grand absent ?
De notre partenaire Le Phocéen

Depuis quelques jours est apparue sur les murs du centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus une fresque géante à l'occasion du passage du sentier de grande randonnée GR2013 aux abords du centre d'entraînement marseillais (lire ici).

Sur cette fresque, qui retrace l'histoire du club marseillais depuis sa création jusqu'à nos jours, figurent les joueurs emblématiques ayant porté le maillot blanc. Afin de choisir les joueurs qui devaient représenter le club lors des vingt dernières années, un vote a été organisé par l'OM, et Didier Drogba, Fabien Barthez, Basile Boli, Didier Deschamps et Mathieu Valbuena ont été plébiscités.

Pour René Malleville, le fait de pouvoir choisir uniquement les joueurs des vingt dernières années est assez restrictif : "L'OM n'est pas né en 1993. Quand, dans les joueurs de légende, on enlève un Skoblar et qu'on met Drogba avant lui, je ne comprends pas. Il y a eu d'autres joueurs." De son côté, Julien Mariani s'étonne de l'absence de Mamadou Niang : "C'est incroyable de ne pas le voir sur cette fresque. Il a été le meilleur buteur de l'OM durant toutes les années où il a été là." Une idée également défendue par Fabrice Celeschi : "Niang a tout de même fait plusieurs années, contrairement à Drogba, il a été un des hommes du titre qui nous fuyait depuis longtemps."

Enfin, quand il s'agit d'évoquer le souvenir des pires joueurs passés par le club marseillais les noms fusent. "Il y en a eu beaucoup" avoue Christophe Champy, avant d'avancer le nom d'El Condor, Andres Mendoza.
eurosport

Je l'avais oublié Mendoza. laugh

Sinon c'est bien évident que l'impact d'un joueur sur l'inconscient collectif ne se résume pas à son apport sportif. Il faut aussi véhiculer des valeurs.
La façon dont Niang est parti était moyenne.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Lun 25 Mar - 5:51

ah c'est sur que les valeurs de drogba justifient qu'il soit sur la fresque en ayant joué une seule année au club et pas le sénégalais ...

effectivement il ne faut pas chercher à expliquer les joueurs présents par leur apport au club, mais parler de valeurs c'est pas vraiment plus cohérent

il faut juste accepter le fait qu'il y aura toujours une part d'irrationnel dans l'attachement des supporters pour un joueur
c'est comme l'amour, ça s'explique pas !

ceci dit, si un joueur important pour le club a été oublié par les supporters, rien n'empêchait la direction de faire le choix de le rajouter.
et effectivement limiter cette fresque aux 20 dernières années, je comprends pas trop le concept
d'autant qu'à mon sens, pas un seul des joueurs ayant évolué au club depuis 20 ans ne mérite plus que papin, magnusson, skoblar et d'autres de représenter l'om.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Lun 25 Mar - 9:20

On est bien d'accord.
Et ne pas foutre Niang, c'est injuste. Son manque de charisme, sa faiblesse en Coupe d'Europe et en sélection doivent expliquer sa popularité limitée. Moi-même qui n'étais pas content du tout qu'il signe, il a fini par me convaincre.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Lun 1 Avr - 23:51

Zidane va remplacer Baup à l'OM

Zinedine Zidane a été nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille par le président Vincent Labrune. L'ancien meneur de jeu de l'équipe de France va prendre en charge une équipe pour la première fois. Il a signé un contrat de deux ans avec le club de son cœur et il sera secondé par l'actuel coach de l'OM, Elie Baup, qui a décidé de prendre du recul.

La nouvelle a fait l'effet d'une "bombe". Zinedine Zidane va succéder à Elie Baup sur le banc olympien dès l'été prochain. L'enfant de la Castellane franchit donc le pas après plusieurs années de rumeurs qui l'envoyaient en équipe de France, la grande ou celle des Bleuets. Il suit la trace de certains de ses coéquipiers de France 98, Laurent Blanc et Didier Deschamps.

Il sera aidé dans ses nouvelles fonctions par Elie Baup qui désirait prendre du recul malgré la belle saison de l'OM. L'ancien entraîneur de Saint-Etienne, Bordeaux, Toulouse et Nantes n'a pas démérité (les Phocéens sont actuellement sur le podium), mais il supporte de plus en plus difficilement les critiques à l'égard du jeu déployé par le nonuple champion de France.
Avec Vincent Candela

Ancien conseiller du président du Real Madrid (de 2009 à 2012) puis directeur sportif en 2011, "Zizou" avait été pressenti pour manager une des équipes de jeunes de la "Casa Blanca". Il a également suivi à partir de la rentrée 2011 la formation de "manager général de club sportif" dispensé par le Centre de droit et d'économie de Limoges.

L'ancienne star des Bleus a finalement décidé de se lancer dans la carrière dans sa ville natale où il compte encore de nombreux amis. Il bénéficiera de l'appui de l'ancien champion du monde Vincent Candela qui sera son adjoint, et avec qui Zidane entretient de très bonnes relations depuis l'épopée des Bleus.
Gourcuff dans les cartons ?

"Je suis très heureux de découvrir le métier d'entraîneur à Marseille", nous a confié le Ballon d'Or 1998, très ému. "Je sais que je suis attendu et que je vais devoir faire mes preuves. Mais j'espère réussir. Je me donne deux ans pour voir si je suis vraiment fait pour ça".

"J'ai plein d'idées pour l'OM. Je compte bien relancer quelques bons joueurs français qui ne jouent pas beaucoup en ce moment", a encore dit l'ancien numéro 10 des Bleus. Selon nos informations, Yoann Gourcuff (Lyon), Jérémy Toulalan (Malaga) et Philippe Mexès (AC Milan) à auraient déjà été approchés.

Le challenge est énorme pour "ZZ" qui n'aura pas beaucoup de temps pour convaincre malgré son aura et son crédit auprès des supporters olympiens. Mais Elie Baup, Vincent Labrune et Margarita Louis-Dreyfus lui accordent une totale confiance, d'autant que le nom de Zidane pourrait très vite attirer pas mal de nouveaux partenaires.

Pas mal celui là.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Mar 2 Avr - 0:33

La Provence?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Mar 2 Avr - 4:43

Même pas. Ça vient d'un site à la con.

LaProvence ce matin se contente de souligner que Marseille est le club d'Europe qui a gagné le plus de matchs 1-0 cette saison.
Youpi.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Mar 2 Avr - 6:02

On fait la fine bouche.
Si on est le club d'Europe ayant gagne le plus de matchs 1-0 c'est aussi parce qu'on est un des clubs d'Europe ayant gagne le plus de matchs quel que soit le score.
ce serait bien aussi de le rappeler de temps en temps surtout après une saison finie dans le ventre mou.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par fou_du_roi le Jeu 4 Avr - 20:37

Du rififi à la Commanderie
LE MONDE SPORT ET FORME | 04.04.2013 à 16h41
Laurent Telo

A l'Olympique de Marseille, il y a des footballeurs, des entraînements, des matchs, et puis tout le reste. Le hic, c'est qu'en ce moment il y a surtout tout le reste. Il y a Vincent Labrune, le président, affalé sur son canapé à la Commanderie, le centre d'entraînement de l'OM, 7 mars. Il tire comme un fou sur sa cigarette, le cheveu toujours aussi long mais de plus en plus blanc. Les soucis ? Apparemment, son club est devenu Fort Alamo : "On est attaqué de toutes parts, geint-il. Il y a une volonté de mettre le club à genoux. Le livre de Diouf qui raconte n'importe quoi, les écoutes de police qui discréditent José Anigo, une frange de supporteurs incontrôlables, le retour de Tapie à Marseille... Mais, p..., tout ça, à qui ça profite ?" Labrune pensait avoir fait le plus dur : remettre les finances à l'équilibre, apprivoiser les supporteurs, organiser le blocus des agents malodorants. Il ne croyait plus à la possibilité du mal, mais il mesure la fragilité des choses. Au-dessus de lui, Margarita Louis-Dreyfus dit MLD, la propriétaire du club, voudrait pouvoir vendre, un de ces jours, autre chose qu'un cratère fumant.

Il y a Pape Diouf, qui commande un thé "avec du miel" à l'hôtel Pullman, sur la corniche Kennedy. L'ancien président de l'OM (2005-2009) parle beaucoup depuis qu'il a publié, le 6 mars, son autobiographie (C'est bien plus qu'un jeu, Grasset). Il a troqué sa légendaire langue de bois contre la sulfateuse et rappelle que tout le monde, à l'OM, il est méchant. Sauf lui. Mais après tout, il ne doit pas être si loin de la vérité, car Labrune a quand même acheté une pleine page dans L'Equipe du 10 mars pour une réponse publique. Une première dans l'histoire du règlement de comptes à "OM Corral". Puis Labrune a téléphoné à son ami Rodolphe Belmer, le taulier de Canal+, pour que le Pape n'ait plus le droit d'homélie à l'antenne. Certains tiennent Pape Diouf pour un mégalo qui, avec l'aide de Tapie, contrôlerait ces supporteurs non identifiés qui confectionnent des banderoles inspirées ("La blonde, la brune et le mafieux, dehors !") et bloquent le car des joueurs avant un match important. Diouf éclate de rire : "Vous ne croyez pas qu'avec Tapie, si on voulait, on rassemblerait un peu plus que cent personnes ?"

Il y a Marc Fratani, qui déguste un demi au Sofitel Vieux-Port. Fratani, l'ombre de Tapie à Marseille. Et l'ombre de Tapie n'en finit plus de s'allonger. On prête toutes les ambitions au nouveau propriétaire du groupe La Provence. Prendre la mairie, reprendre le club. Pour l'heure, Tapie savoure une revanche à la Monte-Cristo virtuelle. Fratani, son ancien attaché parlementaire, intervient : "J'ai incendié au téléphone Labrune, qui faisait courir le bruit que Tapie voulait revenir à l'OM. Cinquante-trois minutes de conversation. C'est un pur fantasme de dire que Tapie veut revenir ! Il n'en a rien à faire de l'OM !" Alors, pourquoi Tapie a-t-il rencontré MLD en début d'année ? "Ils sont en bons termes, répond Fratani. Tapie lui cherche des actionnaires pour mettre de l'argent dans le club." Sympa, Tapie. Et pourquoi pas aussi une entrevue, pour aplanir les vives tensions entre Tapie et Labrune depuis que le fils du premier a balancé le numéro de téléphone du second à l'antenne de France Bleu ? Donc, le second a déposé plainte contre le premier. Moins sympa.

"JOSÉ, T'ES EN TRAIN DE ME FAIRE FUMER"

Il y a José Anigo, le "mafieux" de la banderole, qui essaie de lire son avenir dans le marc de son expresso, à la cantine de la Commanderie. Un peu las, Anigo. Dimanche 31 mars, lors du déplacement à Nice (1-0), il a perdu son sang-froid et menacé verbalement Julien Fournier, ancien secrétaire général de l'OM devenu directeur général du club azuréen. Avant cela, durant deux mois, à l'été 2011, Anigo a été mis sur écoute dans une enquête judiciaire dont il sera question plus loin. Des retranscriptions ont fuité : des discussions équivoques qui peuvent laisser penser à des règlements illicites de transferts de joueur. Et puis des dialogues sûrement coécrits par le scénariste de Scarface avec en guest star Richard Deruda, un ami d'enfance d'Anigo, connu défavorablement des services de police : "(...) José, t'es en train de me faire fumer, t'es en train de me faire péter la casserole. Je crois que si j'étais à côté, José, je crois que je fais une connerie (...)."

La police cherche à savoir si les deux hommes ont mis l'OM en coupe réglée. Il paraît que ce n'est pas du tout ce que l'on croit : Deruda est juste un papa poule comme tant d'autres. S'il met un peu la pression à son pote Anigo, c'est seulement qu'il voudrait propulser son footeux de fiston dans la Ligue 1 (Thomas Deruda a joué pour l'OM et évolue à Consolat, en CFA). Et puis Deruda a le dos en vrac et il est fatigué, lui aussi. José Anigo n'en peut plus de se justifier : "Mais Richard, ça fait deux ans qu'il n'est pas venu au club", soupire-t-il, exténué. Le directeur sportif est persuadé qu'on veut le "mettre hors jeu". Il ne bougera pas. Sur ce coup-là, même son nouvel ennemi, Pape Diouf, vient à la rescousse : "Quand j'étais président, j'avais l'habitude de dire que Richard Deruda n'était pas un père à part mais un père à part entière." José Anigo émarge à 60 000 € par mois. A ce tarif, il faudrait être fada pour s'acoquiner avec les bandits.

Car il y a au moins un sujet central qui réconcilie tout le monde : le milieu est-il revenu à l'OM ? Ah non, ça, jamais ! Le 16 janvier dernier, pourtant, un essaim de policiers escortés par deux juges d'instruction ont perquisitionné le siège du club marseillais. Une information judiciaire a été ouverte le 20 juillet 2011 contre X pour "extorsion de fonds en bande organisée, blanchiment et association de malfaiteurs". En clair, la justice se demande si l'OM ne servirait pas de vache à lait au grand banditisme corso-marseillais. Si, au cours de plusieurs et récents transferts de joueur, dont celui de l'avant-centre international André-Pierre Gignac (transféré en 2010 de Toulouse à Marseille pour 20 millions d'euros et 350 000 euros de salaire mensuel), des hommes de paille ne reverseraient pas à des truands une partie des commissions au terme d'un racket savamment organisé. Quelques mètres cubes de documents comptables et administratifs de l'OM sont, en ce moment, analysés à Nanterre par les limiers de l'Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF).

"J'ÉTAIS POTE AVEC JACQUES BUTTAFOGHI QUI A ÉTÉ TUÉ"

Le point de départ de ces supputations est un sympathique homme brun de 45 ans, trapu, jovial, sincère mais quelquefois approximatif, qui ne quitte jamais son épaisse doudoune même pour manger sa salade César dans un restaurant aixois surchauffé. Dans le civil, Christophe D'Amico possédait une boîte de nuit à Aix-en-Provence. Possédait... Car D'Amico vient de passer dix mois en détention préventive dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour extorsion de fonds au préjudice de discothèques aixoises, et il n'a plus le droit de gérer quoi que ce soit. C'est D'Amico qui permet de relier l'OM à des histoires à vous glacer le sang. "Oui, je sais. J'étais pote avec Jacques Buttafoghi qui a été tué." Tout part de là. Plus précisément, selon un procès-verbal de la police judiciaire de Marseille daté du 10 juin 2011 : "Dans le cadre de l'information judiciaire relative à l'assassinat de Jacques Buttafoghi survenu le 19 novembre 2009, à Calenzana (Corse), des faits nouveaux étaient mis à jour et permettaient de révéler l'existence d'un groupe de malfaiteurs chevronnés sévissant sur la région aixoise et susceptibles de se livrer à des extorsions de fonds tant au préjudice des boîtes de nuit que d'agents de joueurs (...). Les surveillances téléphoniques de Christophe D'Amico (qui exerçait deux professions : celle de gérant de boîte de nuit et celle, officieuse, d'agent de joueurs) démontraient qu'il était en relation avec des individus connus du banditisme corso-marseillais."

Le 7 février 2012, l'opération "Calisson" est déclenchée. En même temps qu'une trentaine d'autres individus, D'Amico est arrêté à son domicile, où l'on trouve une enveloppe de 100 000 € en cash posée sur la table du salon. La police le soupçonne d'être un porteur de valises pour les redoutables "bergers de Venzolasca", d'anciens braqueurs qui racketteraient les boîtes aixoises. Une bande menée par Ange-Toussaint Federici, condamné en novembre 2010 à trente ans de réclusion criminelle pour un triple meurtre dans un règlement de comptes entre bandes rivales. D'Amico connaît un tas de gens. Un exemple : il est très "pote" avec le cousin de Federici, Paul Bastiani, mis en examen dans l'opération "Calisson" et lui-même très ami avec Bernard Casoni, l'ancien entraîneur du club d'Evian Thonon Gaillard (Ligue 1) où on les voyait souvent. Dans le foot, D'Amico connaît aussi très bien les Gignac. "C'est la famille ! Je travaillais avec mon père qui était agent de joueurs et qui s'occupait d'André-Pierre. Mon père décide d'arrêter mais moi, je n'ai pas le temps, j'ai la boîte de nuit. Donc, j'en parle à Jean-Christophe Cano qui prend André-Pierre sous son aile. Et moi, je sors du jeu. Le transfert de Dédé, je le découvre dans le journal !"

Jean-Christophe Cano, dépourvu d'une licence d'agent valable, n'est que le conseiller officieux de Gignac. Cano a été un dirigeant de l'OM au début des années 2000. Multitâches, il a servi d'intermédiaire à Robert Louis-Dreyfus pour qu'il rencontre un mythe chez les gangsters : Roland Cassone. Cano avait aussi tenté de reprendre l'OGC Nice avec le fils Cassone. Non, on n'en sort pas. Sur le transfert de Gignac, D'Amico a touché "250 000 euros. Mais comme je l'ai dit aux flics : en tant qu'apporteur d'affaires. Le flic m'a rétorqué : "C'est limite." Oui, mais comme beaucoup de choses. Sur mon compte, tout est déclaré ! C'est juste un sketch de dire que je sers de passerelle entre l'OM et le milieu. Il n'y a aucun intérêt pour le grand banditisme de faire du racket avec le foot".

"LES FLICS ONT TOUT SUR LES ÉCOUTES"

Mais on n'a pas encore tout vu avec ce transfert-jackpot à 20 millions d'euros. Jean-Luc Barresi, agent de joueurs, a lui aussi tenté de s'incruster dans la transaction. Barresi n'est pas n'importe qui. Comme on dit à Marseille, il jouit d'une certaine "aura". Plus prosaïquement, il est soupçonné par la police d'être l'un des boss occultes de la ville. Condamné le 4 décembre 2012 à quatre ans de prison, dont trois avec sursis, pour extorsion de fonds, il a fait appel. Parmi les écoutes diligentées, il y a celle où Jean-Pierre Bernès, agent de joueurs, se plaint de ne pouvoir participer au transfert de Gignac car celui-ci serait "la propriété des Barresi et de leurs proches". Barresi nie en bloc, en détail, et plante ses yeux très bleus dans les vôtres : "Les flics ont tout sur les écoutes. Ils savent que je ne suis pas intervenu dans le transfert. En 2007, on m'avait proposé de faire Gignac mais il n'avait aucune valeur. En 2010, j'ai essayé de le démarcher, mais il était en contact avec Liverpool par l'intermédiaire de Bernès et de Cano. Ça s'arrête là."

Il y a dix ans, peu de transferts se négociaient à l'OM sans que Barresi n'intervienne. Cette réalité n'est plus du tout évidente. A part Bernès, aucun autre agent ne s'est plaint. Mais les enquêteurs n'ont pas l'air décidés à le lâcher. Deux autres transferts, celui de Souleymane Diawara et de Mamadou Niang, les interpellent. Pourquoi Barresi apparaît-il en sous-main ? "Mais avec mon nom, je ne peux plus travailler officiellement !, rétorque-t-il. Alors, je m'associe avec d'autres agents. Comme Karim Aklil, avec qui j'ai conclu ces deux deals. On est liés par un contrat d'agence. C'est une pratique courante !"

Au Sofitel, Marc Fratani reprend un demi : "Il n'y a pas de racket à l'OM. Il y a juste du business." Sur la corniche, Pape Diouf a terminé son thé : "A l'OM, j'avais une règle. Ne jamais être redevable à qui que ce soit. Ce qui s'est passé derrière mon dos ? Là, je ne sais pas." Vincent Labrune, de plus en plus enfoncé dans son canapé, lance un énigmatique : "La justice est là pour nous aider." José Anigo se lisse le crâne et rabâche : "D'Amico, j'ai dû le croiser deux fois dans ma vie... Sur le transfert de Gignac, je n'ai assisté à aucune négociation... J'en ai marre."

Sinon, l'OM reçoit Bordeaux, vendredi 5 avril, pour tenter de consolider sa deuxième place en Ligue 1.
avatar
fou_du_roi

Messages : 2050
Date d'inscription : 12/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par deco@marseille le Ven 5 Avr - 11:24

Papier très bien écrit.

deco@marseille

Messages : 3525
Date d'inscription : 23/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Ven 5 Avr - 12:39

Effectivement ça fait toujours du bien quand LeMonde s'attaque au sport.
Même si là on en prend plein la tronche. et cet aspect là) du club est surement ce qui refroidira le plus des investisseurs potentiels.
Ça a été plus simple pour paris d'assainir les tribunes.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Dim 28 Avr - 10:19

La direction actuelle hésite apparament à célébrer les 20 ans du titre européen compte tenu des discordances entre les dirigeants actuels d'un côté et DD et tapie de l'autre.
Il serait en effet compliqué de faire quelque chose sans les convier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Aymeric22 le Dim 28 Avr - 13:42

Le club ne s'est absolument pas construit sur les grands anciens. C'est bien dommage d'ailleurs. Aucun ancien de 93 n'est au club. Je vois pas pourquoi on ferait un truc spécial.

Papin en directeur sportif ça aurait de la gueule. On a quand même de glorieux anciens qui ont dû garder de beaux réseaux dans le monde du foot, et dont l'aura encadrerait parfaitement nos jeunes. C'est ce qui perpétue une âme pour un maillot.

_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12632
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Invité le Dim 28 Avr - 13:57

Anigo et spinosi sont là.
Di meco, Durand, Dib et Deschamps ont fait partie du staff à un moment donné.

C'est pas faute d'avoir essayé. C'est plutôt que la greffe n'a as pris à chaque fois et on remarque que ce sont finalement ceux qui ont le moins marqué comme joueur à l'om qui ont le lieu réussi comme dirigeants.

Mais c'est sur que c'est dommage quand on voir l'organigramme du Bayern.
C'est sans doute pas étranger à leur réussite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Echos de la commanderie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum