Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Lun 9 Mai - 7:05

J'inaugure ce nouveau sujet avec une génération de joueurs français extrêmement prometteuse. Nous sommes en 2001, une bande d'ados vient de remporter la coupe du monde des -17 ans, on leur promet un avenir radieux.
Aujourd'hui, dix ans plus tard, qu'en est-il ?

Gardiens :

- Florent Chaigneau : en 2001 il était à Rennes, en compétition avec Simon Pouplin (Fribourg) pour la place de second gardien derrière Petr Cech (Chelsea) puis Andreas Isaksson (PSV). N'arrivant pas à s'imposer pendant les quelques matchs où il a eu sa chance (3 buts encaissés par match en moyenne), il part pour Brighton (D2 anglaise), puis l'année suivante pour Toulon (National) et termine enfin au Poirée sur Vie avec qui il est monté l'an passé de CFA 2 à CFA.
- Mickaël Fabre : formé à Nantes, en 2001 il est déjà à Bologne en compagnie de Mourad Meghni. N'obtenant mieux qu'une place de deuxième gardien, il part dans la réserve de la Fiorentina. Déterminé à s'imposer, il rejoint en 2003 Sedan, en 2ème division, où le même sort l'attend. Toujours à la recherche de temps de jeu, il rejoint en 2007 Clermont avec qui il s'impose et monte de National en Ligue 2. Il y joue toujours aujourd'hui. A noter qu'il déclare en 2009 se mettre à disposition de l'équipe nationale d'Algérie (où jouent ses deux anciens coéquipiers Yebda et Meghni), mais visiblement tout le monde s'en fiche.

- Défenseurs :
- Kévin Debris : espoir havrais qui peine à s'imposer, il tente sa chance en Espagne (Ponferradina) où il coule tranquillement. Il joue aujourd'hui à Cerro de Reyes, en 4e division espagnole.
- Jérémy Berthod : défenseur prometteur à Lyon, il ne passe jamais le cap permettant de s'imposer dans cette équipe de haut niveau européen. Donc il part à Monaco où il ne passe jamais le cap permettant de s'imposer dans cette équipe de niveau moyen national. Il joue aujourd'hui au bouche-trou dans la défense auxerroise quand lui même n'est pas blessé.
- Julio Colombo : comparé à l'époque à Desailly, il joue à Montpellier où il passe toute sa carrière sans jamais obtenir mieux qu'un rôle de remplaçant. Lorsque le club monte en L1, il est envoyé en réserve (CFA2). En 2010, le club décide de ne pas le conserver. Il est aujourd'hui au chômage.
- Jacques Faty : espoir à Rennes, il confirme en s'imposant dans son club comme l'un des très bons défenseurs centraux de L1. Il tente sa chance à l'OM pour la saison 2008 mais sans transformer l'essai. Il signe donc à Sochaux où il prouve qu'il est toujours l'un des très bon axiaux de L1. Il est aussi un cadre de l'équipe du Sénégal depuis 2009 (25 sélections).
- Stephen Drouin : énorme espoir nantais, possédant l'un des plus beaux palmarès français en sélection de jeune, il voit sa carrière pourrie par les blessures. N'arrivant pas à s'imposer à Nantes, il rejoint Troyes où il navigue de la L1 au National, toujours en remplaçant, avec une pige d'un an à Vannes. Il est toujours à Troyes aujourd'hui, en L2.

Milieux :
- Gaël Maia : gros espoir à Châteauroux, les Girondins de Bordeaux le débauche pour qu'il intègre leur centre de formation. En 2006, n'ayant pu faire mieux que jouer avec la réserve en CFA 2, il part pour l'entente Sannois St Gratien en National. Puis après une année à Moulins (National), il joue aujourd'hui au Royal Excelsior Virton, en troisième division... belge.
- Hassan Yebda : énorme espoir au comportement ingérable. Après un prêt à Laval (L2), il est viré d'Auxerre suite à ses problèmes comportementaux. Malgré qu'il soit complètement hors de forme et devenu inapte au haut niveau, Le Mans décide de lui redonner sa chance. Après l'avoir remis à niveau pendant une année où il a essentiellement joué en réserve, les manceaux lui donne sa chance dans l'équipe première où il finit par s'imposer. En remerciement des services rendus, Yebda ira au clash et refusera de prolonger pour partir libre au Benfica dès la fin de saison. Après six bons mois au Benfica, le joueur ira à nouveau au clash avec son club pour partir vers le championnat anglais, dans la prestigieuse équipe de Portsmouth qui joue le maintien. Il est à nouveau prêté cette année par Benfica à Naples où il fait une excellente saison, en attendant sa nouvelle lubie.
Il est international algérien (9 sélections).
- Mourad Meghni : passé par l'INF Clairefontaine puis l'AS Cannes, en 2001, il est déjà parti en Italie. Jouant pour Bologne, enfin, dans son centre de formation, il est annoncé comme le futur Zinédine Zidane. Auteur de prestation prometteuse avec son club, il signe à Sochaux pour la saison 2005-2006. Après un an où il ne s'est pas imposé, il retourne à Bologne en division 2, avant d'être engagé par la Lazio de Rome où il a un rôle plutôt honnête. Il est toujours à la Lazio, mais ne joue pas cette saison pour blessure. Il est international algérien (9 sélections).
- Chaouki Ben Saada : virevoltant milieu bastiais. Il s'impose dans son club en L1 puis en L2, mais le quitte en 2008 pour retourner en L1 à l'OGC Nice où il joue toujours aujourd'hui. Il est international tunisien (37 sélections).
- Emerse Faé : milieu défensif talentueux de Nantes, il s'impose dans son club qu'il quitte en 2007 lorsqu'il est relégué. Le problème étant qu'il s'exile pour Reading où il cirera le banc pour voir le club lui aussi relégué. La division 2 anglaise ne l'intéressant pas plus que la française, il s'engage à l'OGC Nice où il mène une carrière honnête. Il est international ivoirien (44 sélections).
- Laurent Mohellebi : n'arrivant à s'imposer à Monaco, il rejoint Istres en 2004. N'arrivant à s'imposer à Istres, il rejoint la réserve du PSG en 2007. N'arrivant à s'imposer dans la réserve parisienne, il rejoint le KF Tirana (1ère division albanaise) en 2008. N'arrivant à s'imposer à Tirana, il rejoint Issy les Moulineaux (CFA2) en 2009. Probablement auteur de prestations honnêtes, il intéresse l'Atlético Baléarès (3ème division espagnole) où il est aujourd'hui.
- Kévin Jacmot : pensionnaire du centre de formation lyonnais, il est prêté en 2003 à Bastia où il ne joue pas. Il quitte la réserve lyonnaise (CFA2) en 2005 pour rejoindre l'équipe première de Lyon la Duchère (CFA2). Après un passage par St Priest (CFA2), il rejoint la seconde division belge pour deux saisons avant de revenir cette année en France à Gap (CFA).
- Samuel Piètre : en 1999, il a 15 ans et passe du centre de formation de Créteil à celui du PSG. Samuel Piètre est l'un de ces gros espoirs du PSG qui fait psschit. Incapable de s'imposer au PSG, ni à Istres où il est prêté un an, il décide à 23 ans de rejoindre le championnat grec et Levadiakos où il subit le même sort. L'an passé, il est retourné à Créteil où il a joué 25 matchs. J'ai perdu sa trace pour cette saison.

Attaquants :
- Luigi Glombard : encore un nantais. Incapable de s'imposer en première division à Nantes, il rejoint la seconde division anglaise et Cardiff City puis Leiceister City. Incapable de s'imposer en seconde division, il rejoint la troisième division anglaise avec Oldham Athletic. Ne s'imposant pas, il se dit que si l'on est pas prophète en son pays, on ne l'est pas forcément non plus ailleurs. Il retourne donc en France, à Grenoble où il joue mais ne convainc pas. Puis va à Niort où il fait le yoyo entre le National et la CFA.
- Anthony Le Tallec et Florent Sinama-Pongolle : les deux cousins sont deux énormes espoirs du foot mondial. Annoncés comme des phénomènes (qu'ils sont déjà en équipe de jeune), la France et le monde s'attend à voir débarquer deux futurs leaders de l'équipe de France appelée à rester sur les sommets.
Après une bonne saison dans leur club formateur du Havre en L2, Gérard Houiller, alors manager de Liverpool et grand gâcheur de talent devant l'éternel décide de spécialiser son club pour griller les jeunes français les plus prometteurs (Damien Plessis, David N'Gog, Grégory Vignal, ...). Et après Gégory Vignal, quoi de mieux pour débuter sa série que ces deux perles qui font déjà baver la France.
Super Gégé abuse donc ces deux mineurs en leur promettant monts et merveilles dans le jardin de Liverpool. Il les fait donc signer, mais dans sa grande mansuétude, les prête un an au Havre.
En 2003, nos deux gamins rejoignent donc Liverpool où bien évidemment, ils jouent peu. Après cette saison sans temps de jeu, Sinama reste à Liverpool dans son rôle de remplaçant des dernières minutes quand Le Tallec va s'échouer à St Etienne.
En 2005, les deux remportent une ligue des champions, toujours avec un temps de jeu très limité. Finalement, en 2005-2006 les deux cousins quittent Liverpool pour des prêts à Sunderland (Le Tallec) et Blackburn (Sinama-Pongolle). Le Tallec y trouvera son compte, Sinama toujours pas.
La saison suivante, les deux sont à nouveaux prêtés, à Sochaux pour Le Tallec et au Recreativo Huelva pour Sinama-Pongolle. Cette fois-ci, les deux s'imposent. Les espagnols décident donc de lever l'option de Sinama qui a marqué 12 buts en championnat, tandis que Le Tallec qui a lui aussi réussi sa saison, se voit offrir un prêt au Mans.
Sinama réitèrera sa bonne saison à Huelva, ce qui attirera l'attention de l'Atletico Madrid où il signe mais ne s'impose pas. Il part donc pour le Sporting Portugal où il ne s'impose pas non plus. Il est cette saison prêté à Saragosse.
Le Tallec voit lui Le Mans lever son option d'achat. Un an après son cousin, il est enfin libéré de Liverpool. Il passe quelques bonnes saisons au Mans avant d'être transféré à Auxerre où il a vu son année gâchée par une blessure.




D'autres joueurs nés en 1984 : Robinho, Alexander Farnerud, Wesley Sneijder, Benoît Assou-Ekotto, Nico Kranjcar, Wilson Palacios, Branislav Ivanovic, Fernando Torrès, Glen Johnson, Martin Skrtel, Nigel de Jong, Darren Fletcher, Marouane Chamakh, Vagner Love, Piotr Trochowski, Bastian Schweinsteiger, Arjen Robben, Giampaolo Pazzini, Thiago Silva, Mathieu Flamini, Giogio Chiellini, Milos Krasic, Alberto Aquilani, Andrès Iniesta, Javier Mascherano, Emmanuel Adebayor, Nilmar, Mathieu Valbuena, Michael Ciani, Ludovic Obraniak, Rio Mavuba, Jérémy Clément, Guillaume Hoarau, Victor Hugo Montano, ...

C'est vraiment une année maudite au niveau français, il y a très peu de joueurs de 1984 dans les effectifs de L1.


Dernière édition par Hunky Dory le Sam 14 Mai - 14:58, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Lun 9 Mai - 9:03

mauvaise post-formation ou joueurs surcôtés?

ça fait réfléchir sur les recrutements sur CV des titrés en sélection de jeune

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Aymeric22 le Lun 9 Mai - 10:07

Hunky c'est toi qui a rédigé ça ?
Dans ce cas faut communiquer là dessus, c'est dommage de laisser ça dans notre petit forum confidentiel.

Je retiens en particulier Le Tallec et Pongolle qui avaient vraiment tous les atouts pour être des supers joueurs (contrairement à la plupart des autres, juste surcotés), mais qui en choisissant Liverpool ont tout fichu en l'air.

La post formation c'est vraiment une notion décisive négligée par les jeunes joueurs ces dernières années. On a l'impression ceci dit qu'aujourd'hui tout le monde a pris du recul là dessus et ne cherche plus forcément à partir à l'étranger dès que possible.


_________________
avatar
Aymeric22
Admin

Messages : 12410
Date d'inscription : 12/12/2008
Age : 38
Localisation : Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur http://www.omarseillais.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Lun 9 Mai - 10:28

Je pense aussi que les jeunes sont redevenus un peu plus raisonnables et attendent de confirmer avant de partir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Dean Corso le Lun 9 Mai - 16:18

Le Tallec, Sinama Pongolle, Meghni, Fae, Colombo, Faty, Berthod, Drouin, Yebda, et Pietre etaient vraiment des joueurs fantastiques. Mais ils n ont helas pas franchit le cap. Ils etaient pourtant "bcp" plus fort que les joueurs cites Robinho, Alexander Farnerud, Wesley Sneijder, Benoît Assou-Ekotto, Nico Kranjcar, Wilson Palacios, Branislav Ivanovic, Fernando Torrès, Glen Johnson, Martin Skrtel, Nigel de Jong, Darren Fletcher, Marouane Chamakh, Vagner Love, Piotr Trochowski, Bastian Schweinsteiger, Arjen Robben, Giampaolo Pazzini, Thiago Silva, Mathieu Flamini, Giogio Chiellini, Milos Krasic, Alberto Aquilani, Andrès Iniesta, Javier Mascherano, Emmanuel Adebayor, Nilmar, Mathieu Valbuena, Michael Ciani, Ludovic Obraniak, Rio Mavuba, Jérémy Clément, Guillaume Hoarau, Victor Hugo Montano.
Surtout les 2 cousins, c est une generation qui a gagne la coupe du monde sans conteste, en dominant le bresil et l argentine.
L echec de cette generation est un Grand mystere. Car sans conteste cette generation appelle "La generation Doree" etait la plus talentueuse que la France n est jamais connu. Plus forte que la Christanval et consort.
avatar
Dean Corso

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Dean Corso le Lun 9 Mai - 16:20

Cette generation elle m a vraiment fait bander. Vraiment incroyable.
avatar
Dean Corso

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Sam 14 Mai - 16:44

Je venais de faire un super message et j'ai cliqué sur un lien qui a tout effacé. Je remettrai ça plus tard. mur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Dim 15 Mai - 6:27

Oui c'est moi qui suis l'auteur du message Aymeric, mais je ne pense pas être le seul à m'être intéressé à eux.

Donc je reprend avec une autre équipe :

Nous sommes le jeudi 9 décembre 2004 au matin, et L'Equipe s'enthousiasme. Deux clubs français viennent de finir en tête de leur poule de Ligue des Champions : Monaco (devant Liverpool, l'Olympiakos et le Deportivo La Corogne) et Lyon qui vient de chiper la première place à Manchester United, à l'issue d'une correction infligée par son équipe bis au Sparta Prague (5-0). L'Equipe s'enflamme sur ces jeunes et leurs promet un avenir radieux.
Qu'en est-il aujourd'hui ?

Titulaires

- Nicolas Puydebois (23 ans à l'époque) : barré par Coupet et Vercoutre à Lyon, il rejoint Strasbourg en qualité de "numéro 1 bis". S'il arrive à prendre la place de Cassard au mois de novembre, ce dernier le relègue définitivement sur le banc dès mars. Après deux autres saisons passées à ne joueur que les coupes, il part chercher du temps de jeu à Nîmes. Après deux bonnes saisons en tant que titulaire, il n'est bizarrement pas prolongé. Il est aujourd'hui au chômage.
- Anthony Réveillère (25) : Déjà incontournable à Lyon à l'époque, il l'est resté malgré quelques turbulences dues à la concurrence de François Clerc. International français, très bon latéral, je pense que je n'ai pas besoin de trop m'étendre sur sa carrière.
- Lamine Diatta (29) : trop vieux pour rentrer dans le thème. A noter qu'il joue toujours en Tunisie, à l'ES Sahel.
- Michael Essien (22) : à l'époque, il s'impose comme un joueur de classe mondiale. A tel point qu'il est engagé par Chelsea en fin de saison contre 38 millions d'euros (ou 26 millions d'euros plus Tiago, comme vous préférez). Il confirme en Angleterre qu'il est l'un des meilleurs du monde à son poste, et est un pilier de son équipe. Meilleur joueur africain en 2008, il voit ses saisons suivantes polluées par des blessures, qui l'ont d'ailleurs empêché de participer à la dernière coupe du monde où le Ghana a fait un 1/4 de finale. Au bénéfice d'une meilleure santé, il a repris cette année son statut de taulier à Chelsea.
- Jérémy Berthod (20) : voir le message sur la génération 84.
- Mahamadou Diarra (23) : s'imposant lui aussi comme l'un des meilleurs récupérateurs mondiaux, il rejoint le Réal Madrid, sur insistance de Capello, en 2006 contre 26 millions d'euros. S'imposant très vite comme un cadre du club, il marque le but du titre à l'issue de sa première saison. Mais blessé pendant l'essentiel de la saison 2008-2009, son club engage Lassana Diarra en provenance de Portsmouth. Ce dernier s'impose à son tour et relègue définitivement Mahamadou sur le banc. Il est depuis janvier prêté dans une équipe de Monaco à la dérive.
- Jérémy Clément (20) : il était le Maxime Gonalons de l'époque. Un jeune milieu défensif talentueux appelé à régner dans l'entre-jeu lyonnais. Mais Jérémy aimait Paul Le Guen, et ce dernier lui rendait bien. Paul l'avait lancé dans le grand bain, Paul lui faisait confiance. Donc lorsqu'en 2006, l'entraîneur signe aux Glasgow Rangers, Jérémy quitte Lyon pour le suivre. Alors qu'il était un titulaire indiscutable, il suit à nouveau Paul Le Guen (limogé en janvier) qui signe au PSG. Là-bas, il s'impose comme titulaire et le reste malgré le départ de Le Guen en 2009. N'ayant pas réussi à trouver d'ancêtre camerounais dans sa généalogie, il n'a pu accompagner son mentor avec la séléction africaine, mais nul doute qu'il suffit d'attendre où Le Guen signera pour connaître son prochain club. D'autant plus que l'éclosion de Chantôme l'a consigné dans un rôle de remplaçant de luxe cette saison.
- Florent Malouda (24) : il était l'un des meilleurs ailiers du monde. Fort logiquement, les grosses écuries européennes s'intéressèrent à lui. Et après sa bonne coupe du monde 2006 et une saison pleine à Lyon, c'est Chelsea qui décroche la timbale contre 21,5 millions d'euros. Retrouvant son ancien compère guingampais Didier Drogba, il confirme tout le bien que l'on pense de lui. Indiscutable en club comme en sélection, il est cette saison encore l'un des meilleurs mondiaux à son poste.
- Bryan Bergougnoux (21) : joueur incontournable de la sélection des espoirs, les Toulousains pensent avoir fait un bon coup quand ils le débauchent de Lyon en 2005. En réalité, ce sont les Lyonnais qui se frottent les mains. Partant avec un statut de titulaire, il se révèlera incapable de confirmer et finira sur le banc. A la fin de son contrat, en 2009, personne en France ne veut le signer. Il se résout donc à partir pour la seconde divison italienne, à Lecce. Incapable de s'imposer en Italie, il est un remplaçant de bout de banc, voire même pas dans le groupe. Pour se relancer, il est prêté en janvier à Châteauroux, où grâce à un grossier subterfuge de déguisement en Steve Savidan, il affole les défenseurs et en profite pour marquer 5 buts en 12 matchs.
- Nillmar (20) : tout juste arrivé du Brésil avec un statut de petite perle, il peine à s'imposer à Lyon malgré des performances sommes toutes honnêtes. Le club rhodanien le prête donc au Corinthians où il retrouve un niveau magistral, et où son rythme d'un but tous les deux matchs lui permet d'intégrer l'équipe-type du championnat et de retrouver la sélection. Étonnamment, Aulas cède aux réclamations de son joueur qui refuse de revenir en Europe. Il le vend donc pour 10 millions d'euros qu'il aura du mal à récupérer. D'ailleurs, une saison plus tard, la justice brésilienne casse le contrat du joueur, qui libre, s'engage dans le club de ses début : l'Internacional Porte Alegre. En 2009, il retente sa chance en Europe en s'engageant à Villaréal contre 11 millions d'euros. Il y joue toujours et livre de bonnes prestations.
- Pierre-Alain Frau (24) : arrivé en provenance de Sochaux, il peine à confirmer son niveau doubien. Il est d'ailleurs prêté à Lens en cours de saison suivante, puis vendu au PSG. Incapable de s'imposer en titulaire partout où il passe. Ses belles saisons sochaliennes où il avait marqué 40 buts en championnat en trois saisons semblent loin. Il joue toujours aujourd'hui dans un rôle de joker, mais du côté de Lille.

Remplaçants
- Daniel Jaccard (19) : gardien de la CFA 2, il était remplaçant de la A pour ce match. Ne parvenant à atteindre un niveau suffisant, il part dans la réserve bastiaise en 2005, puis à Lyon la Duchère (CFA) deux ans plus tard.
- Cris (27) : trop vieux pour rentrer dans le sujet. A noter que c'était sa première saison à Lyon où il joue toujours.
- Johann Truchet (21) : rentré à la 81ème à la place de Berthod. Passé par toutes les sélections de jeune, il part à la recherche de temps de jeu en prêt à Reims en 2006. Ses bonnes prestations intéressent Guingamp qui le signe la saison suivante, mais il échoue en Bretagne. Il retourne donc à Reims où il joue toujours.
- Juninho (29) : trop vieux pour rentrer dans le sujet. A noter qu'il joue toujours au Vasco da Gama avec des rétributions étonnantes : 260€ par mois, plus des primes liées à des objectifs et 50% de tout nouveau contrat de sponsoring de son club.
- Yohann Gomez (23) : rentré à la 56ème à la place de Diarra. Laissé libre en fin de saison, il rejoint Bastia. Titulaire pendant deux saisons, son niveau de jeu s'érode petit à petit et il finit par être écarté du groupe pro. Il revient toutefois et dispute une vingtaine de matchs par an, mais malgré cela, il n'est pas conservé à la fin de son contrat. Il est aujourd'hui au chômage.
- Yacine Hima (20) : ne jouant qu'en réserve à l'OL, il est prêté un an à Châteauroux la saison suivante. Après une saison correcte, il retrouve la réserve lyonnaise. En février 2007, Lyon le libère pour qu'il signe à Aarau en Suisse. Après une quinzaine de matchs, il attire l’œil de recruteurs saoudiens et s'engage à Al Watani. Au bout d'un an, il revient en Suisse à Bellinzone où il reste deux saisons. Il rejoint ensuite l'AS Eupen (D1 belge) où il ne s'impose pas, puis quitte le club au bout de six mois pour le Neftchi Bakou en Azerbaïdjan.
- Sylvain Idangar (20) : rentré à la 67ème à la place de Malouda, marque un but. Il était un grand espoir de l'équipe lyonnaise. A l'issue de cette saison, il fût d'ailleurs prêté à Valenciennes sans option d'achat. Ne confirmant ni à Valenciennes (5 matchs joués), ni à Lyon où il retourne, le club ne le prolonge pas. Après un essai non-concluant à Strasbourg, et un réussi à l'ES Sétif, il refuse finalement de signer dans le club algérien suite à un "désaccord" financier et signe à Al Watani et ses pétrodollars en compagnie de son compère Yacine Hima. Après une année, il quitte l'Arabie Saoudite pour rejoindre finalement l'ES Sétif où il fait cette mémorable déclaration à son arrivée : « La saison passée, j’avais failli signer à l’ESS, mais cela n’a pu se faire. Cependant, j’ai gardé un souvenir merveilleux de Sétif, de ses gens et du club. Je n’oublierai jamais l’ambiance que j’ai vécue au stade lors du match contre Ahly Djeddah. J’ai gardé également en mémoire la grande spiritualité des joueurs qui demeurent mes frères chez Allah. En signant cette année à l’ESS, je nourris de grandes ambitions ». Au bout de quelques mois, il est prêté à Cassis-Carnoux en National où il joue une dizaine de matchs pathétiques, et finit par ne même plus être retenu dans le groupe. Il rejoint ensuite la seconde division portugaise à Feirense, mais le club ne le conserve pas. Il joue aujourd'hui à Bangkok, en première division thaïlandaise. Je vous conseille sa page wikipedia, où le rédacteur qui doit être un de ses copains, essaie de nous faire croire que c'est un joueur extraordinaire qui choisit de lui même une trajectoire originale. green

PS : Je m'excuse pour les fautes de français, mais j'ai la flemme de corriger de tels pavés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Dean Corso le Dim 15 Mai - 8:31

Merci Hunky.
Dans cette equipe le trio Djilla/Essien/Juninho etait vraiment l un des 3 meilleurs d Europe a l epoque. Il manquait juste une bonne ligne d attaque.
Ce qui etait drole, c est que le Malien comme Essien, etaient tous les 2 fan de l OM.
avatar
Dean Corso

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Dim 15 Mai - 8:58

preuve qu'il faut vraiment pas s'arreter à ça quand on veut recruter un joueur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Dean Corso le Dim 15 Mai - 23:30

A l epoque je revais d un duo malien S.Keita/M.Diarra a l OM! lol
avatar
Dean Corso

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Ven 20 Mai - 16:06

Attaquons-nous à une autre génération de prodiges bleus : la génération 1987. Après avoir gagné le championnat d'Europe des -17 en 2004, certains font aujourd'hui le bonheur de Laurent Blanc. Certains ont en revanche une trajectoire à faire peur à tous les gosses en formation.

Gardiens :
- Benoit Costil : titulaire dans toutes les sélections de jeune, né et formé à Caen, il s'obstine à s'imposer dans son club de cœur malgré les propositions de plusieurs cadors français et européens.
Malheureusement pour lui, fébrile, il livre le plus souvent des prestations catastrophiques lorsque sa chance lui est donné. Il devient tristement et injustement la risée de la part d'une frange des supporters. Pour trouver du temps de jeu et plus sérénité, il pour Vannes en prêt en 2007. A son retour, promis à un place de remplaçant derrière Thébaux, il préfère partir. C'est Sedan qui tire le gros lot : Benoît obtient le titre de meilleur gardien de L2 dès sa première saison.
- Rudy Riou : joueur du centre de formation lyonnais, il part en prêt à Lorient en 2006. Coup de chance, il devient là-bas l'un de ces vainqueurs du fameux concours de circonstance : blessures et suspensions lui offre la cage lorientaise. Il saisit sa chance et s'impose en Bretagne. Revenant de prêt, il refuse de prolonger pour trancher les citrons derrière Coupet. Il part donc à Auxerre où il se dispute la place de titulaire pendant deux saisons avec Sorin. Il perd finalement à la lutte et se retrouve remplaçant.

Défenseurs :
- Maxime Josse : pilier des sélections de jeune, et malgré deux prêts à l'étage inférieur (Brest et Angers), il ne parvient pas à passer le cap qui lui donnerait un poste de titulaire en Ligue 1. Il est toujours remplaçant à Sochaux.
- Karim El Mourabet : formé à Nantes mais n'arrivant pas à gagner une place de titulaire, il est prêté en National à Laval en 2008. De retour à Nantes, sa situation ne bouge pas et son contrat n'est pas prolongé. Il est aujourd'hui au chômage. C'est un international marocain (1 match).
- Steven Thicot : lui aussi formé à Nantes et pilier des sélections de jeune, lui aussi ne s'impose ni dans son club, ni en prêt (Sedan). En 2008, il rejoint Hibernian (Ecosse) où il est remplaçant, il a joué une quarantaine de matchs en trois saisons.
- Serge Akakpo : formé à Auxerre, il est de ces joueurs qui ne parviennent à jouer dans leur club formateur. Il quitte donc la Bourgogne pour la Roumanie (Valsui) en 2009. Il quitte le club après une saison, il joue donc cette année en Slovénie à Celje. Il est international togolais (14 sélections).
- Jean-Christophe Cesto : formé à Nantes, il prend sa retraite en 2006 suite à problème cardiaque entraînant dix-huit mois blancs. Seulement, le diagnostic était erroné. Il repart donc de zéro, et c'est Marseille qui lui donne sa chance. Le Consolat Marseille (CFA2) pas l'OM. Après une bonne saison, il signe à Bastia où il n'arrive à déloger le titulaire. La saison suivante, le plus gros budget de CFA 2, le FC Rodéo (Toulouse), l'attire. Seulement ce club se distingue par ses magouilles qui le voit se faire exclure du niveau national en fin de saison, pour jouer en Ligue Midi-Pyrénées. En cause, notamment le fait d'avoir trafiqué les licences de joueurs n'ayant pas encore le droit de signer en amateur, donc Cesto. Après un essai concluant, il signe à Cassis-Carnoux, seulement le contrat est invalidé par la Ligue (problème de budget ou droit du travail, j'ai trouvé plusieurs versions). Il est donc libre mais à un moment où les effectifs sont bouclés. Il signe donc dans son club d'enfance, à Saint Divy Sport. En janvier, Lierse l'appelle pour un essai, mais le match où il aurait du être testé un annulé à cause d'un terrain jugé impraticable. Cette saison, il rejoint la CFA et l'US Le Pontet où il se révèle un joueur clé de l'équipe. Après un parcours cauchemardesque tel que celui-ci, on ne peut que lui souhaiter le meilleur.
- Thomas Mangani : formé arrière gauche, replacé milieu défensif depuis. Il a suivi un parcours classique : deux prêt en L2 pour gratter du temps de jeu (Brest puis Ajaccio), et un retour dans son club où il se fait sa place petit à petit. Il a déjà joué 24 matchs de L1 cette saison.

Milieux :
- Irélé Apo : bloqué dans la réserve auxerroise, il rejoint Croix de Savoie (actuel Evian TG) en 2007. Après une saison à une vingtaine de match, il rejoint Calais où il ne s'impose pas. Il décide alors de tenter sa chance en Espagne à Badajoz (3e division) puis Teressa (4e division) puis à Ciempozuelos (division régionale, 5e division). En sachant que pour l'Espagne, c'est différent de chez nous, ça doit faire un équivalent DH voire moins et pas du tout CFA 2.* Il est international béninois (16 sélections)
- Pierre Ducasse : barré à Bordeaux malgré de très bonnes prestations lorsqu'il est aligné, il a fait une saison plein à Lorient l'an passé avant de retrouver son statut de remplaçant à Bordeaux cette année.
- Ahmed Yahiaoui : énorme espoir marseillais et français, le club ne lui laisse pas sa chance en Ligue 1 (assez incompréhensiblement pour moi à l'époque vu les prestations des Eduardo Costa, Pedretti, Sylvain N'Diaye ou Hemdani). Chelsea s'intéressant à lui, il part au clash pour quitter Marseille. Mais ne se libérant pas, Chelsea lui préfère Lassana Diarra, et Yahiaoui finit par être viré du club pour des problèmes de discipline. Il signe à Istres, puis après une saison mitigée marquée par d'autres problèmes disciplinaires, il signe à Sion en Suisse. Mais en cours de saison, il part en France se faire soigner pour une pubalgie puis disparait sans rien dire à son club. Viré, et après des essais ratés à Everton et St Etienne, il s'engage à Cannes où il se fait encore virer. Il devait repasser par la case réserve de l'OM, mais je ne sais pas si ça s'est fait, et a réalisé un essai infructueux à Alfortville (National) en début de saison. J'ai du mal à pister sa trace, une interview de 2010 ici.
- Stéphane Marseille : alors qu'il commence à peine à pointer le bout de son nez à Reims, il a la bonne idée de rejoindre la division supérieure et Nancy où bien évidemment il ne jouera pas. Au bout d'un an, il retourne à Reims puis à Compiègne (CFA) puis à Fresnoy le Grand (Ligue de Picardie).
- Samir Nasri : titulaire au poste de meneur de jeu à l'OM à 17 ans, il devient l'un des meilleurs du pays à son poste. Rejoignant Arsenal pour 17 millions d'euros en 2008, il s'impose comme un joueur de classe mondiale. International français (21 sélections), je n'ai pas besoin de développer.
- Hatem Ben Arfa : star dès son plus jeune âge, alternant le génial et l'exaspérant. Avec son potentiel pour devenir l'un des tous meilleurs mondiaux, le joueur frustre partout où il passe. Après Lyon puis l'OM, il joue à Newcastle où après 4 matchs éblouissants, il croise De Jong qui décide de le casser en deux. Il a repris l'entrainement avant de rechuter, on ne le reverra pas cette année. International français (8 sélections), là non plus je n'ai pas besoin de développer.
- Kévin Constant : barré à Toulouse, il rejoint Châteauroux en 2008. Après deux saisons et demi convaincantes, il rejoint la série A et Chievo où il est titulaire. International guinéen (7 sélections).

Attaquants :
- Franck Songo'o : fils du célèbre gardien camerounais, en 2004 il est dans la réserve barcelonaise après une formation entamée à Metz puis La Corogne. En 2005, il rejoint Portsmouth où il a un parcours en prêt chaotique : Portsmouth puis Bournemouth puis Portsmouth puis Preston puis Portsmouth puis Crystal Palace puis Portsmouth puis Sheffield Wednesday. Le tout en trois saisons. En 2008, il rejoint Saragosse où il joue 17 matchs et voit le club monter en première division. Ne jouant pas la saison suivante, il part en prêt à la Réal Sociedad. Cette saison, il est prêté à Albacete. Il est international camerounais (2 sélections).
- Jérémy Menez : joueur clé à Sochaux, il rejoint Monaco pour progresser. Deux saisons plus tard, il quitte le club à la dérive pour l'AS Rome où il alterne entre titularisation et remplacement. International français (4 sélections), je n'ai pas besoin de développer.
Karim Benzema : attaquant prodige à Lyon, il signe au Réal où après une saison difficile, il signe une deuxième année convaincante (24 buts en 47 matchs). Malgré tout, il est annoncé partant. International français (35 sélections), là encore je n'ai pas besoin de développer.




D'autres joueurs français nés en 1987 : Loïc Rémy, Fabien Lemoine, Aly Cissokho, Blaise Matuidi, Clément Chantôme, Dimitri Payet, Anthony Mounier, Kevin Gameiro, Ludovic Sané, Romain Hamouma, ...

Et étrangers : Gervinho, Razak Boukari, Youssef El Arabi, Mevlut Erding, Modibo Maïga, Alex Song, Cesc Fabregas, Johan Djourou, David Luiz, Ramieres, John Obi Mikel, Marouane Fellaini, Luis Suarez, Lucas, Jo, Aaron Lennon, Bongani Khumalo, Eljero Elia, Arturo Vidal, Kevin-Prince Boateng, Medhi Benatia, Leonardo Bonucci, Marek Hamsik, Edinson Cavani, Aleandro Rosi, Gérard Piqué, Lionel Messi, Pedro Rodriguez, Martin Caceres, Giuseppe Rossi, Gonzalo Higuain, Sami Khedira, Royston Drenthe, Fernando, Javi Garcia, Zoran Tosic, Seydou Doumbia, ...


*France : Ligue 1 (1 groupe), Ligue 2 (1 groupe), National (1 groupe), CFA (4 groupes), CFA 2 (8 groupes)
Espagne : Primera Division (1 groupe), Segunda Division (1 groupe), Segunda Division B (4 groupes), Tercera Division (18 groupes), Division Régionale.


Dernière édition par Hunky Dory le Ven 20 Mai - 17:24, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Dean Corso le Ven 20 Mai - 17:19

Steven Thicot etait vraiment impressionnant. Grand ami de Nasri, il a essaye de le faire venir a l OM. Anigo etait aussi interresse par lui a l epoque. Finalement ca ne s est pas fait...pour notre plus grand bonheur.
avatar
Dean Corso

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Invité le Dim 22 Mai - 17:54

Et Costil qui conserve son trophée de meilleur gardien de L2 cette année. smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Dean Corso le Dim 22 Mai - 19:14

Costil sub de Manadanda ? :)
avatar
Dean Corso

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont devenus les jeunes espoirs des années passées ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum